Libye : Daech décapite et crucifie à Syrte

le
1
Libye : Daech décapite et crucifie à Syrte
Libye : Daech décapite et crucifie à Syrte

Les jihadistes de Daech en Libye ont «décapité» et accroché à des croix douze combattants locaux, dont des salafistes, qui voulaient les déloger de Syrte. Cette ville côtière, qui comptait 75 000 habitants de 2011 et où était né le défunt dictateur libyen Mouammar Khadafi, est au mains de Daech depuis juin. Ces exactions ont été rapportées par LANA, l'agence de presse des autorités reconnues par la communauté internationale.

Depuis la chute du régime de Kadhafi en 2011, la Libye est en proie à des combats sanglants entre groupes armés rivaux. Elle compte deux gouvernements et deux Parlements concurrents. Basé à l'est du pays, dans la région de Tobrouk,  le gouvernement reconnu lutte avec le gouvernement rival basé à Tripoli et contrôlé par une coalition de milices armées dont certaines islamistes. C'est dans ce contexte que le pays fait face à la montée en puissance de l'EI, qui s'est emparé de Syrte en juin.

Outre le supplice cité plus haut, le groupe Etat islamique a  «exécuté» 22 autres combattants de Syrte qui étaient à l'hôpital pour soigner leurs blessures. L'hôpital a été purement et simplement incendié, selon cette agence. D’autres sources parlent de 150 à 200 morts et d'un véritable massacre.  La mission de l'ONU pour la Libye a condamné ce samedi les exactions de Daech à Syrte.

Donc, en cette veille du 15 août, à Syrte, en #Libye, des hommes ont été crucifiés par #EI...

#Sirte_Massacre pic.twitter.com/X3DlgqBLXd— J-Christophe Buisson (@jchribuisson)— Août 2015

Mardi, le gouvernement de Tripoli (non reconnu par la communauté internationale) avait annoncé le lancement d’une «opération pour libérer Syrte». Depuis lors, de violents affrontements ont lieu. Le ministère de la Défense avait précisé que les jeunes et les habitants de Syrte participaient à cette offensive, soutenus par des raids de l’aviation. Une source locale a parlé de «véritable ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • newwin le dimanche 16 aout 2015 à 08:17

    Merci aux occidentaux pour ce carnage