Libye : comment les islamistes ont perdu les législatives

le
0
DÉCRYPTAGE - Soupçonnés d'?uvrer sous l'influence de l'Égypte ou du Qatar, les Frères musulmans n'ont pas réussi à séduire une société marquée par un islam conservateur.

La commission électorale libyenne a officialisé mardi la victoire des libéraux sur les islamistes aux élections législatives tenues dix jours plus tôt. Par son rejet des thèses chères aux Frères musulmans, la Libye se distingue de ses deux voisins, l'Égypte et la Tunisie, et fait exception dans une région où les islamistes apparaissaient jusqu'alors comme les principaux bénéficiaires des transitions démocratiques nées du Printemps arabe.

Au premier rendez-vous réellement démocratique de son histoire, après les 42 années de la dictature de Mouammar Kadhafi, la Libye a fait confiance à «l'Alliance des forces nationales» (AFN, libérale), qui a obtenu 39 sièges contre 17 pour le Parti pour la justice et la construction (PJC), issu des Frères musulmans. Une vingtaine de partis, locaux pour la plupart, se partagent les 24 sièges restants, sur le total de 80 sièges réservés aux formations politiques dans la prochaine assemblée libyenne.

Les 120 autres sièges du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant