Libye-Berlin autorise sa marine à lutter contre le trafic d'armes

le
0
 (Actualisé avec confirmation) 
    BERLIN, 22 juin (Reuters) - Le cabinet d'Angela Merkel a 
accepté mercredi d'étendre la mission des forces navales 
allemandes en Méditerranée à la lutte contre le trafic d'armes à 
destination de la Libye, dans le cadre de l'opération européenne 
Sophia contre les passeurs de migrants, a annoncé la ministre de 
la Défense, Ursula von der Leyen.  
    Le Conseil de sécurité de l'Onu avait donné son feu vert la 
semaine dernière à l'extension du mandat de cette mission. 
   
    La décision de Berlin devrait être approuvée par le 
Bundestag avant la suspension estivale de la session 
parlementaire, fin juin. L'opération Sophia a également pour 
mission d'aider la Libye à assurer la sécurité sur ses côtes.  
    La marine allemande y participe avec un navire de soutien 
logistique et 950 de ses hommes ont contribué au sauvetage de 
15.000 personnes depuis mai 2015, selon l'état-major.  
    "Nous avons tous intérêt à mettre plus d'ordre aux 
frontières de l'Europe et il est important que ce mandat soit 
étendu pour viser plus précisément les causes de l'afflux de 
réfugiés", a déclaré à la presse Ursula von der Leyen.   
    Une fois approuvée par le Bundestag, la mesure adoptée 
mercredi par le gouvernement permettra à la marine allemande 
d'arraisonner, de fouiller et de saisir les bateaux de migrants, 
tout comme ceux qui sont soupçonnés d'alimenter le trafic 
d'armes.  
 
 (Sabine Siebold; Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant