Libye: Al Thinni dit avoir échappé à un attentat à Tobrouk

le
0

(actualisé avec précisions, § 4-7) TRIPOLI, 27 mai (Reuters) - Le Premier ministre du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, Abdallah al Thinni, a annoncé mardi soir avoir échappé à une tentative d'assassinat alors qu'il quittait une séance parlementaire dans la ville de Tobrouk. Plusieurs hommes armés ont suivi son escorte avant d'ouvrir le feu, a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Al Arabiya. "Dieu merci, nous sommes parvenus à nous échapper", a-t-il ajouté. Le président du Parlement lui avait auparavant demandé de quitter les lieux pour sa sécurité en raison de la présence de manifestants qui s'opposent à son gouvernement. Dans un communiqué, le cabinet d'Al Thinni affirme que les assaillants étaient des "criminels à gages" qui avaient auparavant tenté de prendre d'assaut le parlement. Quatre ans après la chute du régime de Mouammar Kadhafi, deux gouvernements et deux parlements rivaux se disputent le contrôle de la Libye depuis l'été dernier, lorsque les miliciens de l'"Aube libyenne" ont pris le contrôle de Tripoli, la capitale. Le gouvernement d'Abdallah al Thinni, le seul à être reconnu par la communauté internationale, et la Chambre des représentants élue en juin dernier ont trouvé refuge dans l'est du pays. A Tripoli, l'"Aube libyenne" a formé son propre gouvernement et rétabli l'ancien parlement, le Congrès général national (CGN). Cette agression, la dernière en date, illustre les difficultés que rencontre le gouvernement Al Thinni pour tenter d'imposer son autorité sur un pays de plus en plus chaotique. (Ayman al Warfalli avec Ahmed Tolba au Caire,; Nicolas Delame et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant