Libye-40 morts dans trois attentats à la voiture piégée

le
0

(Bilan actualisé, précisions) BENGHAZI, Libye, 20 février (Reuters) - Trois voitures piégées ont explosé vendredi en divers endroits de Koubbah, dans l'est de la Libye, faisant 40 morts et 70 blessés, ont annoncé les services de sécurité et des médecins. Ces attentats n'ont pas été revendiqués, mais le président de la Chambre des représentants, le parlement libyen, Aguila Saleh, a précisé que les bombes semblaient être une action en représailles aux frappes aériennes menées lundi contre des cibles de l'Etat islamique à Derna, ville proche de Koubbah. Lundi, l'armée de l'air égyptienne a mené des frappes sur des objectifs de l'EI à Derna, conjointement avec les forces aériennes du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, après la diffusion dimanche par le groupe fondamentaliste sunnite d'une vidéo montrant l'exécution de coptes (chrétiens) égyptiens. Les trois voitures ont explosé à une station-service, au siège des services de sécurité et au siège de la municipalité à Koubbah, la ville d'Aguila Saleh. Il a précisé sur la chaîne de télévision Al Arabiya qu'un deuil de sept jours avait été décidé pour les victimes de Koubbah. "Je pense que cette opération était une vengeance pour ce qui s'est passé à Derna", a-t-il déclaré. Un responsable des services de sécurité a indiqué qu'on pouvait sans doute parler d'attentat suicide mais aucune précision n'était disponible dans l'immédiat. Quatre ans après le renversement de Mouammar Kadhafi, la Libye est en proie au chaos, avec deux gouvernements et deux parlements qui se disputent la légitimité du pouvoir. Le Premier ministre reconnu par la communauté internationale, Abdallah al Thinni, est basé à Bayda, située à une quarantaine de km de Koubbah. Aguila Saleh travaille lui de Tobrouk où siège la Chambre des représentants. Tripoli est contrôlée par un gouvernement et un parlement rivaux, mis en place après la prise de la capitale cet été par le groupe Aube de la Libye, forçant le Premier ministre Thinni à s'enfuir vers l'est. (Omar Fahmy, Feras Bosalum et Ulf Laessing; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant