Libre-échange : la France prête à mettre son veto

le
0
Jean-Marc Ayrault a prévenu que la France utiliserait « son droit de veto politique » si les « industries culturelles » n'étaient pas exclues de la grande négociation entre Européens et Américains qui démarre vendredi.

Les négociations sur le plus grand accord de libre-échange bilatéral de tous les temps, entre l'Union européenne et les États-Unis, démarrent mal. À deux jours de leur coup d'envoi, Paris menace d'y opposer son veto, au nom de «l'exception culturelle», au grand dam de Bruxelles, Londres, Berlin et Washington. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault, a été très clair devant l'Assemblée nationale: la France utilisera son «droit de veto politique» si la culture et les «industries culturelles» - l'audiovisuel - ne sont pas exclues du champ des discussions américano-européennes.

Appuyée par l'Élysée, cette position très dure augure mal du résultat de la réunion des ministres européens du Commerce, vendredi à Luxembourg. Lors de cette réunion, les...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant