Liberty Global veut croître là où il est déjà présent-presse

le , mis à jour à 12:27
0

FRANCFORT, 24 juin (Reuters) - Liberty Global LBTYA.O entend mettre l'accent sur la croissance dans les marchés européens où il est déjà présent, a déclaré son directeur général Michael Fries. "Il n'y a plus beaucoup de marchés, comme la Scandinavie, où nous ne sommes pas actifs. L'Espagne, le Portugal et la France ne nous intéressent pas", dit-il, dans un entretien donné au quotidien financier Handelsblatt en marge du salon Anga de Cologne qui s'est tenu dans le courant du mois. Vodafone VOD.L , le deuxième opérateur mobile mondial, a annoncé au début du mois qu'il avait engagé des discussions en vue d'un échange d'actifs avec Liberty Global, leader du câble en Europe avec des marques telles que Virgin Media en Grande-Bretagne et en Irlande, Ziggo aux Pays-Bas et Unitymedia en Allemagne. ID:nL5N0YR0RY Les deux plus gros pays où les deux groupes se chevauchent sont la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Ils sont également tous deux présents en Irlande, aux Pays-Bas, en République tchèque et en Roumanie. Fries n'a rien dit à propos des discussions avec Vodafone, précisant que Liberty Global n'avait pas besoin de recourir à de la croissance externe pour se développer dans les marchés où il est déjà implanté. Il a ajouté qu'il investissait des "montants colossaux" dans les nouvelles plateformes, les marques et ses effectifs. "Si on attendait sagement, on aurait une croissance de 1% par an. Mais nous voulons aller de l'avant et tenter 5% à 8% de croissance annuelle ce qui, pour une société de notre taille, est très ambitieux". (Georgina Prodhan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant