Libéré par le Togo, Le Floch-Prigent est de retour à Paris

le
0
L'ex-patron d'Elf, qui était accusé de complicité d'escroquerie, a bénéficié d'une mesure de libération provisoire pour des raisons de santé. Il est arrivé en France mercredi matin d'où il compte prouver son innocence.

Après cinq mois de détention en Afrique, Loïk Le Floch-Prigent a retrouvé, mercredi à l'aube, le sol français et ses proches. Incarcéré au Togo depuis l'automne car accusé de complicité d'escroquerie, l'ex-patron de la compagnie pétrolière Elf s'est vu accorder, mardi, par le parquet de Lomé une mesure de libération provisoire pour des raisons de santé.

Les avocats et la famille de l'ancien grand patron avaient plusieurs fois demandé son évacuation sanitaire d'urgence vers la France en raison de son état de santé, un appel relayé par le ministère des Affaires étrangères. Loïk Le Floch-Prigent souffre de carcinomes (une forme de cancer de la peau) à la jambe qui doivent être suivis pour éviter le développement d'un cancer généralisé. Ses p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant