Libération en passe de devenir un réseau social

le
0

Le quotidien, en grave crise financière, pourrait devenir un réseau social. C'est ce qu'écrivent les actionnaires du journal, dans un texte détaillé qui sera publié dans l'édition de samedi.

Les temps sont durs pour le journal Libération. Les actionnaires du quotidien en grave crise financière veulent faire du journal «un réseau social, créateur de contenus monétisable sur une large palette de supports multimédias» (papier, vidéo, tv, numérique, forums, événements, radio, etc....), ont-ils annoncé aujourd'hui. Il y a un peu moins d'un mois, la direction et les salariés s'opposaient sur un plan d'économies prévoyant une baisse des salaires de 10%.

Dans un texte qu'ils comptent faire paraître dans l'édition de samedi, les actionnaires actuels - les hommes d'affaires Bruno Ledoux, Édouard de Rothschild et le groupe italien Ersel - ont pour la première fois précisé leurs intentions vis-à-vis du journal aux ventes en chute libre et financièrement en p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant