Libération du plus jeune auteur d'un viol qui avait choqué l'Inde

le
0
    NEW DELHI, 20 décembre (Reuters) - Le plus jeune des six 
auteurs du viol collectif d'une étudiante en médecine qui avait 
indigné l'Inde en décembre 2012 a été libéré dimanche, a annoncé 
un de ses avocats, la justice ayant refusé de prolonger sa peine 
de trois ans de prison. 
    Le jeune homme, qui était mineur au moment des faits, "a 
pour le moment été confié à une ONG", a déclaré à Reuters Ashok 
Verma, qui avait assuré sa défense. 
    Une association de protection des femmes a saisi la Cour 
suprême qui examinera lundi sa plainte. Plus d'une centaine de 
personnes, dont la famille de la victime, ont manifesté dimanche 
dans la capitale indienne pour dénoncer cette libération. 
    En 2012, les six hommes avaient attiré l'étudiante de 23 ans 
et son compagnon dans un bus. Ils l'avaient violé à plusieurs 
reprises et avaient frappé le couple avec une barre de fer avant 
de les laisser pour morts sur la route. 
    La jeune femme était décédée deux semaines plus tard. 
    Quatre des auteurs de l'agression ont été condamnés à mort 
et le cinquième s'est pendu en prison. 
    Le plus jeune, bien que décrit comme violent par la police, 
n'a écopé que de trois ans de prison, la peine maximale prévue 
par la loi pour un mineur. 
     
 
 (Suchitra Mohanty et Malini Menon; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant