Libération du mari de la militante azerbaïdjanaise Leyla Yunus

le
1

BAKOU, 12 novembre (Reuters) - Le mari de Leyla Yunus, militante des droits de l'homme en Azerbaïdjan, a été libéré de prison jeudi pour raison de santé, a-t-on appris auprès de ses avocats. Arif Yunus, qui est âgé de 60 ans, purgeait une condamnation à sept ans de prison. Ses proches espèrent désormais que Leyla Yunus, directrice de l'Institut pour la paix et la démocratie qui a été condamnée elle à huit ans et demi de prison en août dernier, pourra elle aussi recouvrer la liberté. Leyla et Arif Yunus ont été condamnés pour des crimes économiques au terme d'un procès dénoncé par les organisations de défense des droits de l'homme comme une manoeuvre visant à museler l'opposition au régime du président Ilham Aliev. Pour Amnesty International, les époux Yunus sont des prisonniers de conscience. A Washington, le département américain d'Etat a estimé que la libération d'Arif était un "développement positif" et a espéré que d'autres suivraient. Leyla Yunus, décorée en 2013 de la Légion d'honneur par la France, a été arrêtée en juillet 2014. François Hollande l'avait rencontrée deux mois plus tôt à l'ambassade de France à Bakou lors d'une tournée diplomatique dans le Caucase. (Nailia Bagirova; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le vendredi 13 nov 2015 à 02:41

    Il n'y a pas pire ennemi du genre humain que les "militants des droits de l'homme". Encore des agents de la CIA ou du Mossad.