Libération des ouvriers turcs enlevés en Irak

le
0

ANKARA, 30 septembre (Reuters) - Les seize ouvriers turcs enlevés au début du mois à Bagdad ont été libérés et remis aux autorités turques, annonce mercredi le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. Employés par le groupe turc Nurol Holding, les ouvriers avaient été enlevés le 2 septembre alors qu'ils travaillaient sur le chantier de construction d'un stade dans les faubourgs de la capitale irakienne. Deux premiers otages du groupe avaient été relâchés il y a deux semaines près de Bassorah, dans le sud du pays. (voir ID:nL5N11M23O ) Les seize autres, actuellement pris en charge par l'ambassade de Turquie à Bagdad, sont attendus ce mercredi ou jeudi en Turquie, a précisé leur employeur. Leurs ravisseurs, un groupe armé affilié à la communauté chiite selon les vidéos qu'ils ont mise en ligne, menaçaient de continuer de s'en prendre aux intérêts turcs. Leur libération avait été promise dans une nouvelle vidéo diffusée mardi sur internet, dans laquelle les preneurs d'otages se félicitaient de la conclusion d'un accord concernant l'évacuation d'habitants de villages syriens assiégés par des insurgés soutenus par Ankara. Davutoglu, qui s'est entretenu par téléphone avec certains des ex-otages, a indiqué qu'ils étaient en bonne santé et a remercié "du fond du coeur nos amis irakiens à l'origine d'intensives initiatives". (Orhan Coskun avec Stephen Kalin à Bagdad; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant