Libération d'un suspect directement lié aux attentats de Bruxelles

le
0
    BRUXELLES, 28 mars (Reuters) - Un homme considéré comme 
étant de troisième homme repéré sur les images de 
vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles en compagnie de 
deux autres présumés être les kamikazes qui se sont fait 
exploser mardi dernier à l'aéroport, a été libéré lundi par 
manque de preuves.     
    Le parquet fédéral belge a annoncé avoir libéré un homme 
qu'il n'avait nommé que sous le nom de Fayçal C., ajoutant qu'il 
n'avait pas de preuves suffisantes justifiant son maintien en 
détention. Il avait été arrêté la semaine dernière en lien avec 
les attentats de Bruxelles et inculpé samedi d'"assassinat 
terroriste".  
    Selon la presse belge, il s'agit de Fayçal Cheffou, un Belge 
d'une trentaine d'années qui se présente comme journaliste 
indépendant. De source proche de l'enquête, on indique que les 
autorités estiment qu'il s'agit de l'homme sur les images de 
vidéosurveillance. 
    La police belge a diffusé lundi un nouvel appel à témoins 
concernant un homme portant un chapeau photographié par les 
caméras de vidéosurveillance à l'aéroport de Bruxelles en 
compagnie de deux autres, présumés être les kamikazes qui se 
sont fait exploser mardi dernier dans la zone d'enregistrement. 
    Selon la police, le troisième homme semble avoir abandonné 
sa bombe, qui n'a pas explosé, avant de s'enfuir.  
 
 (Barbara Lewis:Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant