Libération d'un délégué français du CICR otage au Yémen

le
0

GENEVE (Reuters) - Un employé français du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) enlevé en avril sur la côte nord-ouest du Yémen a été libéré sain et sauf, a annoncé samedi le CICR.

Benjamin Malbrancke avait été capturé le 21 avril à une trentaine de kilomètres de la ville d'Hodeida, sur la mer Rouge, alors qu'il se rendait dans un véhicule du CICR vers un aérodrome.

"Il a été remis vendredi à des représentants du CICR par Ansar al Charia (ndlr, un groupe islamiste lié à Al Qaïda)", a précisé Hicham Hassan, porte-parole du CICR à Genève.

"Nous ignorons qui étaient ses ravisseurs", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, Eric Marclay, chef des opérations du CICR au Yémen, souligne que "son retour marque la fin de dures et interminables journées, pleines d'angoisse pour lui et sa famille, pour l'équipe ici au Yémen et pour ses amis".

Le mois dernier, un employé yéménite du CICR a péri dans un bombardement aérien dans la province d'Abyan.

D'après une source yéménite, il tentait d'établir un contact avec des combattants d'une cellule d'Al Qaïda afin de négocier la libération de son collègue français.

Le président français, François Hollande, a exprimé son soulagement après cette libération et remercié tous ceux "qui ont contribué à cet heureux dénouement et en particulier l'équipe du Comité International de la Croix Rouge au Yémen".

"Deux autres collaborateurs du CICR sont encore otages au Yémen. La France demande leur libération immédiate", a-t-il ajouté dans un communiqué.

François Hollande a dit avoir une pensée pour les Français "encore retenus en otage dans le monde et pour la libération desquels le gouvernement travaille sans relâche."

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a affirmé jeudi que six otages français détenus au Sahel par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) étaient en vie, mais qu'ils avaient été séparés par leurs ravisseurs.

Stephanie Nebehay; Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant