Libéraliser l'ouverture dominicale pourrait créer jusqu'à 100.000 emplois

le
0
Une étude menée aux Pays-Bas confirme cette intuition. Dans ce pays, le temps de shopping a augmenté de 26 minutes en 1997, année de la libéralisation. » Travail dominical : un sujet qui divise au PS comme à l'UMP

Dans un pays où le chômage frappe plus de 3,2 millions de personnes, le gouvernement ne devrait en théorie négliger aucun moyen pour créer de l'emploi. Or libéraliser le travail du dimanche en est un, d'après certains économistes. Le point-clé de leur raisonnement? L'extension des horaires d'ouverture n'entraînera pas un report de la consommation, par exemple du samedi au dimanche. Au contraire, elle provoquera une augmentation des dépenses des ménages génératrice de croissance économique et donc d'emplois.

«Nombre de foyers, et notamment les cadres, sont contraints par les horaires d'ouverture, et non par des problèmes de pouvoir d'achat. Ils dépenseraient plus si les magasins étaient ouverts le dimanche», explique Stéphane Carcillo,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant