Libéralisation des autocars : quelles sont les régions les mieux desservies?

le
0

DOCUMENT - Paris, Lille, Strasbourg, Lyon, Bordeaux ou encore Marseille sont les grandes gagnantes de la libéralisation du secteur des transports. A l'inverse, la Normandie est la grande oubliée de la réforme.

La loi Macron a déjà «ses premiers effets». L'ouverture du secteur des transports aux autocars a déjà permis de créer près de 800 liaisons à travers 75 villes françaises. «Une trentraine d'autres seront desservies d'ici la fin de l'année», précise Emmanuel Macron. Seront ciblées la Bretagne et surtout la Normandie la grande oubliée de la réforme. D'ici fin 2016, ce seront près de 200 villes qui seront reliées entre elles. «Certaines partenaires sont plus réactifs que d'autres, mieux structurés, explique Raphaël Daniel, responsable de la communication de Flexibus. Certaines zones sont aussi plus ou moins difficiles à connecter. En ce qui nous concerne, quatre à cinq partenaires seront signés dans les prochaines semaines dans la région normande».

Parmi les grands gagnants, on retrouve Paris (plus de 150 départs et arrivées par jour à la Porte Maillot ou à la gare routière Gallieni) suivi d'un groupe de cinq composé de Lille, Strasbourg, Lyon, Bordeaux et Aix-Marseille Provence (entre 30 et 150 départs et arrivées par jour). Selon le moteur de recherche pour les bus longue distance CheckMyBus, Paris, Strasbourg et Grenoble sont les trois destinations en autocar les plus appréciées en France. Reste désormais à rénover les gares routières qui ne sont, pour la plupart, pas toujours préparées à accueillir une ruée de passagers. Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron a d'ores et déjà annoncé la présentation d'un concept pour améliorer les infrastructures avant la fin de l'anée. «Comme en Allemagne, les gares routières françaises sont souvent vétustes et manquent de confort», explique CheckMyBus.

Côté société d'autocars, c'est le groupe SNCF qui décroche le «gros lot». Sa filiale Ouibus (ex-IdBus), rebaptisée le 3 septembre dernier, transporte 40% du nombre total de voyageurs, devançant, Megabus (25%) et Eurolines (20%). Côté emplois, l'avance du groupe SNCF est encore plus nette: Ouibus pèse 50% de l'emploi total. La société allemande Flixbus (30%) et l'autocariste belge Eurolines (21%) complètent le podium. «Sur les 700 emplois totaux créés (grâce à la libéralisation des transports), nous avons embauché 200 personnes, essentiellement des chauffeurs pour l'instant, mais nous envisageons aussi de recruter des mécaniciens ou dans le domaine administratif, précise Raphaël Daniel. Et nous espérons créer 800 emplois supplémentaires d'ici fin 2016».

Les liaisons d'autocars les plus populaires en France

* hors terminus, Paris (ou la région parisienne) est également desservie via les arrêts de la Gare de Bercy ou de Massy-Palaiseau (pour l'opérateur Flixbus)

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant