Libéral à l'hôpital : les dépassements épinglés

le
0
Une enquête de 60 millions de consommateurs révèle des dépassements allant jusqu'à 10 fois le tarif remboursé par la Sécurité sociale. La faute à la pénurie de praticiens qui fausse le système, estime un syndicat.

Près de 4500 euros facturés pour une prothèse de hanche alors que le prix remboursé par la Sécurité sociale se limite à 460 euros: cet exemple, parmi beaucoup d'autres, est cité par 60 millions de consommateurs dans une enquête sur les dépassements d'honoraires à l'hôpital public à paraître jeudi.

«Autorisés à exercer une activité libérale au sein même d'un hôpital public, certains chirurgiens en profitent pour pratiquer des tarifs indécents», écrit le magazine consumériste dans son numéro de mars, au terme d'une enquête qui a duré plus d'un an et s'est heurtée à de nombreux obstacles. Ce travail, mené avec l'appui logistique de Santéclair, filiale commune à plusieurs complémentaires santé, entend révéler «l'ampleur» d'un phénomène connu et légal, le secteur libéral au sein des hôpitaux publics.

Jusqu'à 10 fois le prix remboursé par la Sécu

Sur un total de quelque 45.000 praticiens du public, 4524 (environ 10%) exercent une activité privée

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant