Liban : ouverture du procès des assassins de Hariri à La Haye

le
0

Quatre membres du Hezbollah sont jugés par contumace dans l'assassinat du premier ministre libanais.

Neuf ans après les faits, le procès des assassins de Rafic Hariri débute ce jeudi à La Haye. Mais les quatre suspects, membres du tout-puissant Hezbollah chiite libanais, sont absents. Malgré des années d'enquête et les dizaines de millions de dollars qui y ont été consacrées, il devrait être difficile, faute de preuves tangibles, d'établir la culpabilité des accusés, et a fortiori de leurs commanditaires.

Lorsque, le 14 février 2005, le véhicule blindé de Rafic Hariri est soufflé par l'explosion de deux tonnes de TNT en passant devant le légendaire hôtel Saint-Georges à Beyrouth, le choc est planétaire. Outre le premier ministre, 22 autres personnes sont tuées dans cet attentat ciblé, qui entraînera deux mois et demi plus tard le retrait des troupes syriennes, qui occupaient le Liban depuis 29 ans. Sous la pression de son ami Jacques Chirac, président d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant