Liban-Nasrallah, le chef du Hezbollah, attaque l'Arabie saoudite

le
0

BEYROUTH, 24 octobre (Reuters) - Des milliers de partisans du groupe chiite libanais Hezbollah se sont réunis samedi à Beyrouth pour commémorer la fête religieuse de l'Achoura tandis que son dirigeant Hassan Nasrallah fustigeait l'attitude de l'Arabie saoudite. Dans son discours, Hassan Nasrallah a prononcé une violente diatribe contre la famille Saoud, qui dirige le royaume saoudien, la rangeant sur la liste des ennemis des chiites, au même rang qu'Israël ou les Etats-Unis. Hassan Nasrallah, qui s'exprime traditionnellement par vidéo interposée, a prononcé son allocution devant ses partisans pour le deuxième jour consécutif sous une étroite surveillance. Toutes les rues alentours avaient auparavant été bouclées. Le Hezbollah joue un rôle primordial dans les conflits au Moyen-Orient, en Syrie notamment où des milliers de ses combattants se battent au côté de l'armée gouvernementale syrienne. La rivalité entre les chiites et l'Arabie saoudite, sunnite, est également tangible au Yémen où s'opposent les Houthis, des chiites soutenus par Téhéran, et les partisans du gouvernement yéménite reconnu par la communauté internationale appuyés par une coalition militaire conduite par Ryad. Hassan Nasrallah a condamné ce qu'il a qualifié "d'agression américano-saoudienne" contre le Yémen tandis que des milliers d'hommes habillés en noir reprenaient en coeur "Mort à la famille Saoud", un slogan qu'ils réservent habituellement à Israël et aux Etats-Unis. Evoquant le conflit Syrien, Hassan Nasrallah a prédit une victoire de Bachar al Assad et de ses alliés. "La Syrie ne tombera pas", a-t-il promis. (Tom Perry et Laila Bassam,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant