Liban : Michel Aoun élu président après plus de deux ans de crise politique

le
0

Alors que l'Espagne a enfin réussi à trouver un Premier ministre samedi soir après dix mois de crise, le Liban sort de l'ornière, après deux ans et demi de vide à la tête de l'Etat. Le Parlement libanais a élu ce lundi matin un nouveau président de la République, clôturant la plus longue crise présidentielle de l'histoire du pays, à l'ombre d'un conflit syrien qui l'a profondément divisé.

 

Le chef du Courant patriotique libre, Michel Aoun, 82 ans, accède ainsi à la magistrature suprême, vacante depuis mai 2014. Après 45 tentatives ratées, la 46e séance parlementaire a donc été la bonne. Ce dénouement, encore illusoire il y a peu, a été rendu possible grâce à un appui inattendu apporté il y a dix jours par le leadeur de la communauté sunnite (musulmans), Saad Hariri, à Michel Aoun. Or, ce dernier est un chrétien proche du Hezbollah chiite, lequel combat auprès des troupes de Bachar al-Assad depuis 2012... ennemi absolu d'Hariri. Bref, voilà un compromis aussi laborieux que miraculeux dans ce pays où le pouvoir est partagé sur une base confessionnelle : selon la Constitution, le chef d'Etat doit être un chrétien maronite, le Premier ministre un sunnite et le chef du Parlement, un chiite.

 

VIDEO. Liban : Michel Aoun élu président par un vote du Parlement

Bête noire du régime syrien

 

Ancien commandant en chef de l'armée, puis Premier ministre par intérim dans les années 1980, Michel Aoun, longtemps considéré comme la bête noire du régime syrien, avait mené une « guerre de libération » en 1989 contre l'armée d'Hafez el-Assad, présente au Liban depuis 1976, avant d'être vaincu et de devoir s'exiler en France. A son retour en 2005 après le retrait des troupes de Damas, Aoun a opéré un revirement à 180 degrés, allant jusqu'à s'allier avec ses ex-adversaires, notamment le Hezbollah. Cette volte-face avait provoqué l'indignation de nombreux opposants, y compris parmi ses partisans. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant