Liban-Les députés Hezbollah voteront pour Aoun à la présidence

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    BEYROUTH, 23 octobre (Reuters) - Le chef du Hezbollah 
libanais, Hassan Nasrallah, a annoncé dimanche que les députés 
représentant le parti chiite au Parlement apporteraient leurs 
voix à la candidature du général Michel Aoun à la présidence de 
la République. 
    Michel Aoun, de confession chrétienne, est réputé proche du 
Hezbollah. 
    Le Liban est sans président depuis deux ans. Pour être élu 
chef de l'Etat par le Parlement, il est nécessaire d'obtenir 
deux tiers des suffrages. Le scrutin est prévu le 31 octobre. 
    L'ancien Premier ministre libanais Saad Hariri, qui dirige 
le Courant du futur, a aussi annoncé jeudi qu'il soutiendrait 
Michel Aoun bien qu'il soit son adversaire politique, expliquant 
qu'il s'agissait d'un "accord politique" pour bien du pays. 
  
    Selon le partage du pouvoir entre communautés en vigueur au 
Liban, la présidence de la République est en principe attribuée 
à un chrétien maronite. 
    Le mandat du dernier président, Michel Sleiman, a expiré en 
2014. Les candidats qui se sont depuis succédé pour tenter leur 
chance n'ont pu obtenir le quorum nécessaire des deux tiers. 
    "Ces jours derniers ont vu un développement important, une 
déclaration du chef du Courant futur apportant son soutien à la 
nomination du général Michel Aoun à la présidence. La porte est 
désormais vraiment grande ouverte pour que l'élection 
présidentielle réussisse", a déclaré Hassan Nasrallah, qui 
s'exprimait lors d'une cérémonie organisée en mémoire d'un 
commandant militaire du Hezbollah récemment tué à Alep en Syrie. 
    Le Hezbollah, soutenu par l'Iran chiite, combat aux côtés 
des forces du président syrien Bachar al Assad en Syrie. 
 
 (Lisa Barrington; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant