Liban : le troublant versement de Serge Dassault

le
3
Les magistrats ont mis au jour un nouveau versement d'argent de l'industriel Serge Dassault, soupçonné de corruption et d'achat de voix, via le Liban.
Les magistrats ont mis au jour un nouveau versement d'argent de l'industriel Serge Dassault, soupçonné de corruption et d'achat de voix, via le Liban.

La piste libanaise semble s'étoffer de plus en plus concernant Serge Dassault, récemment visé par une plainte pour association de malfaiteurs. Au cours de leur enquête sur des faits présumés de "corruption", "blanchiment d'argent" et "achat de voix" imputés à l'avionneur lors des élections municipales 2008, 2009 et 2010 à Corbeil-Essonnes, les juges d'instruction Serge Tournaire et Guillaume Daïeff ont mis au jour un troublant versement. Comme le révèle Libération, qui a pu consulter de sources proches du dossier, l'ancien maire de Corbeil-Essonnes et sénateur UMP a effectué en 2011 un virement de 18 millions d'euros à une société libanaise qu'il contrôle, Iskandia. Cet argent était officiellement destiné à acheter un jet d'affaires Falcon, fabriqué par Dassault Aviation. Sauf que sur ces 18 millions, révèle le quotidien, les juges ont pu établir que 3 millions d'euros ont au final été versés via le Liban à des habitants de Corbeil-Essonnes. L'essentiel de ces fonds a ensuite été retiré en liquide par les bénéficiaires. Une opération qui paraît pour le moins alambiquée, surtout pour verser de l'argent à des habitants d'une commune de l'Essonne. "J'avais de l'argent au Liban à l'époque, d'une manière tout à fait légale et officielle", a récemment argué l'industriel dans une interview au Journal du dimanche. Une "bande de voyous"Ce n'est pas la première fois que des versements ayant transité par le Liban...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3365316 le jeudi 9 jan 2014 à 11:25

    la sottise , ce serait de ne pas aller jusqu'au bout de l affaire

  • M452441 le jeudi 9 jan 2014 à 10:47

    Si on ne peut plus faire ce qu'on veut avec ses sous ! Où va la France.

  • jfvl le jeudi 9 jan 2014 à 10:21

    ce qui est troublant c'est la sottise des journalistes qui essaient de faire rebondir une nouvelle fois le dossier