Liban-Le secteur bancaire se dit visé par la bombe contre la Blom

le
0
 (Actualisé avec réaction du Premier ministre, 3e et 4e 
paragraphes) 
    BEYROUTH, 13 juin (Reuters) - L'Association des banques du 
Liban a estimé lundi que l'attentat à la bombe commis la veille 
à Beyrouth devant le siège de la Banque du Liban et d'Outre-Mer 
(Blom Bank) visait le secteur banquier dans son ensemble et 
avait pour but de déstabiliser toute l'économie du pays. 
    L'attentat a endommagé les bureaux de la Blom et fait selon 
la Croix-Rouge libanaise, deux blessés légers. 
    Le Premier ministre, Tammam Salam, a estimé lundi après-midi 
que l'attentat contre la Blom Bank était une atteinte à la 
sécurité nationale, le secteur bancaire étant selon lui le 
moteur de l'économie dans une période de paralysie des 
institutions de l'Etat. 
    Il s'est exprimé au cours d'une réunion avec le gouverneur 
de la banque centrale, avec le ministre des Finances et le 
directeur de l'Associations des banques du Liban. 
    "Il est clair, politiquement, que la cible était la seule 
Blom", avait dit plus tôt le ministre libanais de l'Intérieur 
Nouhad Machnouk, pour lequel cet attentat n'a rien à voir avec 
l'organisation djihadiste Etat islamique (EI), qui a déjà commis 
des attentats suicide dans la capitale du Liban. 
    Le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, a estimé sur 
Twitter que l'attentat avait "visé la stabilité de l'ensemble du 
Liban". 
    La Blom est l'un des établissements bancaires libanais qui 
ont fermé des comptes détenus par des personnes soupçonnées 
d'être liées au Hezbollah chiite, conformément à des directives 
américaines visant les finances de cette organisation 
pro-iranienne qui soutient activement le régime de Damas. 
    La Banque centrale du Liban a incité ses banques à se 
conformer aux directives américaines sur le Hezbollah.  
    Nul n'a revendiqué pour le moment l'attentat de dimanche, 
survenu dans le quartier de Verdun, et le Hezbollah n'a pas 
réagi à l'événement.  
    Avant l'explosion contre la Blom Bank, le dernier attentat à 
la bombe à Beyrouth remontait à novembre dernier. Il avait fait 
plus de 40 morts dans les banlieues sud, un bastion du 
Hezbollah, et avait été revendiqué par l'EI.  
 
 (Tom Perry, John Davison et Laila Bassam; Eric Faye pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant