Liban-Le parti d'Aoun et le Hezbollah boycottent le conseil des ministres

le
0

(Actualisé après réunion) BEYROUTH, 27 août (Reuters) - Le Hezbollah libanais et ses alliés chrétiens ont boycotté le conseil des ministres jeudi, un nouveau signe de montée des tensions qui paralysent le gouvernement d'union nationale dirigé par Tammam Salam. Les ministres appartenant au Courant patriotique libre du chrétien Michel Aoun ont boudé la réunion pour protester contre ce que le site internet de leur parti présente comme l'usurpation par Tammam Salam de pouvoirs présidentiels. Un ministre du Hezbollah a déclaré que le mouvement musulman chiite avait lui aussi boycotté le conseil par solidarité avec le CPL. La présidence libanaise, censée revenir à un chrétien, est vacante depuis l'an dernier, les forces politiques du pays n'étant pas parvenues à se mettre d'accord sur la succession de Michel Sleiman. Michel Aoun est l'un des principaux prétendants mais il est loin de réunir le consensus nécessaire. Les relations entre le camp chrétien et le gouvernement dirigé par Tammam Salam, formé l'an dernier, se sont encore dégradées ces dernières semaines, notamment avec la décision du Premier ministre de prolonger le mandat du chef d'état-major de l'armée, le général Jean Kahwaji. Michel Aoun défendait la candidature de son gendre, Chamel Roukoz. La paralysie politique et l'impuissance du gouvernement, conséquences des rivalités politiques et communautaires exacerbées par les différentes crises au Proche-Orient et notamment par la guerre civile en Syrie, suscite au sein de l'opinion publique une colère croissante. Plusieurs manifestations, parfois violentes, ont ainsi eu lieu ces dernières semaines contre la crise du ramassage des ordures. ID:nL5N10Y0PH Face à la contestation populaire, Tammam Salam a menacé de démissionner. Une nouvelle manifestation antigouvernementale est prévue samedi à Beyrouth. (Tom Perry; Eric Faye et Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant