Liban : le clic qui rassure

le
0
Dernier attentat en date, le 21 janvier dans un quartier du sud de Beyrouth, qui a coûté la vie à quatre personnes.
Dernier attentat en date, le 21 janvier dans un quartier du sud de Beyrouth, qui a coûté la vie à quatre personnes.

C'est presque devenu une routine pour les Libanais : après un attentat, chacun s'empresse de contacter ses proches pour savoir comment ils vont. Un geste machinal dans un pays qui vit désormais aux rythmes des attaques et des explosions, mais qui se heurte bien souvent au caprice du réseau, nourrissant ainsi les pires inquiétudes dans les familles. Pour éviter cela, une jeune Libanaise a mis au point l'application smartphone "I am Alive" qui propose de "rassurer vos proches, de leur dire que vous êtes toujours en vie après un attentat, grâce à un tweet envoyé en un seul clic " explique sa conceptrice, Sandra Hassan, interviewée par le site L'Orient-Le Jour.L'idée est venue à cette jeune étudiante en santé publique à Paris suite à un séjour dans le pays du Cèdre : "J'ai passé mes vacances au Liban avec ma famille et j'ai vécu le stress et la panique que beaucoup de Libanais ressentent après un attentat." De retour en France , après chaque attaque, il lui a été très difficile de "contacter" ses proches, la jeune femme devant inlassablement guetter sur Internet "un signe de vie". Si pour l'instant l'application n'en est qu'à ses balbutiements - uniquement mis en ligne depuis 48 heures sur Androïd - la jeune femme n'entend pas s'arrêter là. "Je vais développer l'application pour pouvoir la relier au compte Facebook des utilisateurs."Consciente de la portée politique de ces attaques, qui visent souvent des quartiers contrôlés...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant