Liban : la sécurité veut accéder à tous les comptes Internet

le
0
Pour leur enquête sur l'assassinat du général Wissam el-Hassan, les services de renseignement libanais demandent aux Télécoms les mots de passe de tous les usagers de Facebook. Le ministère refuse et le débat enflamme la société.

Beyrouth

«Mobilisez-vous contre les violations de la vie privée sur Internet.» L'appel qui agite les réseaux sociaux libanais depuis lundi n'émane pas d'une association de défense des droits de l'homme mais du ministre libanais des Télécoms. Nicolas Sehnaoui a annoncé avoir refusé aux services de renseignement des Forces de sécurité intérieure (FSI) l'accès à un très gros volume de données numériques dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de leur chef, Wissam al-Hassan, le 19 octobre 2012. Les services de sécurité ont demandé à avoir accès au contenu de tous les textos échangés sur le territoire libanais entre le 13 septembre et le 10 novembre 2012, ainsi qu'aux données personnelles (mots de passe, adresse, numéro ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant