Liban : l'armée fait-elle le poids face à la menace djihadiste ?

le
0
Un homme nettoie la route dans le quartier sunnite de Bab al-Tebbaneh à Tripoli alors que l'armée libanaise est déployée sur la ligne de démarcation avec le quartier alaouite de Bab al-Tebbaneh.
Un homme nettoie la route dans le quartier sunnite de Bab al-Tebbaneh à Tripoli alors que l'armée libanaise est déployée sur la ligne de démarcation avec le quartier alaouite de Bab al-Tebbaneh.

Du lundi 20 au vendredi 24 avril, retrouvez tous les jours sur Le Point.fr un éclairage sur l'armée libanaise, en première ligne face au groupe État islamique. Jeune soldat des forces spéciales libanaises, Imad* garde un souvenir effroyable de la bataille d'Abra. Ayant éclaté en juin 2013 à Saïda, dans le sud du pays, elle a opposé l'armée aux partisans d'Ahmad al-Assir. L'offensive, lancée par le leader religieux extrémiste qui reprochait à l'armée sa collaboration avec le parti islamiste chiite Hezbollah, a été sanglante : 17 soldats y ont trouvé la mort. "L'armée libanaise est vétuste", constate calmement Imad. Ce jour-là, Imad joue de malchance. "La mitrailleuse 12.7 qu'on avait sur notre tank ne marchait pas, car elle était trop vieille, dit-il. Si tu n'as pas ça, tu ne protèges pas ton tank." Ce dernier finira lui aussi par tomber en panne. "On fonçait vers les combattants et il a arrêté de rouler", résume-t-il. "Nos appareils de transmission étaient aussi en panne, on perdait la connexion avec les autres tanks ; on est sortis du nôtre et on s'est mis à courir, mais on était des cibles faciles." Trois de ses camarades sont tués en rejoignant un abri : "Si on avait eu un meilleur équipement, ils ne seraient pas morts." Imad n'a pas quitté l'armée pour autant. "J'aime pouvoir défendre mon pays." L'engagement des soldats libanais est reconnu. "En comparaison avec les autres armées du Proche-Orient, l'armée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant