Liban : des médecins pour un discours scientifique sur l'homosexualité

le
0
Dans une région où les gays sont stigmatisés, des médecins de la Société libanaise de psychiatrie dénoncent les procédés qui visent à les «guérir».

C'est une première au Moyen-Orient. Choquée par des cas récents d'abus à l'encontre de la communauté gay et par l'apologie de certains psychologues adeptes de la «thérapie réparatrice», la Société libanaise de psychiatrie (LPS) a voulu rappeler quelques vérités scientifiques concernant l'homosexualité.

«L'homosexualité n'est pas un trouble mental», écrit la LPS dans un communiqué diffusé par le journal L'Orient le Jour. Rappelant que l'American Psychological Association a cessé de considérer l'homosexualité comme une maladie en 1973, elle rajoute que «l'homosexualité en soi n'implique aucune altération du jugement, de la stabilité ou des capacités sociales générales ou professionnelles».

La LPS dénonce surtout la «thérapie réparatrice», utilisée par de nombreux médecins au Liban pour modifier l'orient...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant