Liban-Démission du ministre de la Justice

le
0
    BEYROUTH, 21 février (Reuters) - Le ministre libanais de la 
Justice, Ashraf Rifi, a annoncé dimanche avoir présenté sa 
démission, reprochant au Hezbollah et à ses alliés politiques 
d'être responsables de l'impasse dans laquelle se trouve le 
pays, privé de président depuis 21 mois. 
    "Rester au sein du gouvernement équivaudrait à une 
approbation de cette déviation, ou du moins un aveu d'incapacité 
à y faire face. Je refuse ces deux options", a-t-il dit dans un 
un communiqué publié sur le site internet du quotidien 
L'Orient-Le Jour. 
    "Nous avions souhaité que ce gouvernement puisse éviter les 
conflits, or ils (le Hezbollah et ses alliés) l'ont voulu comme 
couverture à leur projet destructeur." 
    La présidence libanaise, qui revient à un chrétien maronite, 
est vacante depuis mai 2014, les forces politiques du pays 
n'étant pas parvenues à se mettre d'accord au parlement sur le 
nom du successeur de Michel Sleiman. 
 
 (John Davison et Laila Bassam,; Nicolas Delame pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant