Liban-Accord gouvernemental pour régler la crise des déchets

le
0

BEYROUTH, 9 septembre (Reuters) - Le gouvernement libanais a réussi à se mettre d'accord mercredi soir pour régler la crise des déchets, qui s'est traduite par l'entassement des ordures dans la capitale libanaise et a suscité une vague de manifestations. L'accord, mis au point lors d'une réunion d'urgence du gouvernement convoquée par le Premier ministre Tammam Salam, donne aux communes le rôle principal dans le traitement des ordures au plan local. Deux décharges sont prévues à Akkar et Masnaa près de la frontière avec la Syrie Il n'a pas été précisé si le plan nécessitait l'approbation du Parlement, qui fonctionne au ralenti depuis quelques années, ou s'il sera accepté par les Libanais qui ont manifesté. L'entassement des déchets dans les rues de la capitale a provoqué la colère de certains Libanais qui ont demandé la démission du gouvernement. Mercredi, le centre de Beyrouth avait été bouclé face en prévision des manifestations. L'accès aux bâtiments publics était barré par des militaires et barbelés tandis que les politiques se réunissaient derrière les barricades. La réunion des ministres, qui a duré plusieurs heures, a eu lieu après une réunion de "dialogue national" qui s'était pourtant terminée sans solution apparente. (Mariam Karouny and John Davison; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant