Liaisons dangereuses entre Ankara et les djihadistes

le
0
VIDÉO - Les extrêmistes musulmans engagés en Syrie disposent de relais en Turquie.

En inspectant, dans le sud de la Turquie, un camion qui faisait route vers la Syrie, les policiers ne s'attendaient pas à découvrir des bazookas, diverses armes à feu, des rampes de lancement ainsi que 935 obus de mortier. Hüseyin Avni Cos, gouverneur de la province d'Adana, où le véhicule a été intercepté la semaine dernière, a expliqué que ces obus avaient été fabriqués dans la région de Konya, en Anatolie. Cette opération, a-t-il affirmé, «prouve clairement que la Turquie ne soutient pas les groupes radicaux en Syrie».

L'origine de ces armes soulignait surtout la puissance des relais dont disposaient les djihadistes en Turquie. Depuis plusieurs mois, le gouvernement islamo-conservateur turc est accusé, au mieux de faire preuve de négligence face aux islamistes extrémistes, au pire de les soutenir. «Après avoir considéré que tous les ennemis de Bachar el-Assad étaient ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant