Li Keqiang veut rassurer sur la stabilité de l'économie chinoise

le
0
 (Actualisé avec citations et détails) 
    BO'AO, Chine, 24 mars (Reuters) - La Chine dispose de 
leviers suffisants pour assurer la stabilité de son économie, en 
dépit de difficultés structurelles "enracinées", a dit jeudi le 
Premier ministre chinois Li Keqiang, appelant au calme malgré 
les inquiétudes suscitées par le ralentissement de la croissance 
chinoise. 
    Estimant que les forts taux de croissance n'étaient pas 
soutenables, il a ajouté que le gouvernement ferait davantage 
attention à la qualité et à l'efficacité de la croissance 
économique. 
    "Au niveau intérieur, la Chine est confrontée à des 
problèmes structurels enracinés et l'économie continue de faire 
face à des pressions à la baisse, particulièrement alors que 
nous tentons de la restructurer et de la moderniser", a dit Li 
Keqiang dans son discours d'ouverture du Forum de Bo'ao sur 
l'intégration économique en Asie, sur l'île de Hainan dans le 
sud du pays.  
    La monnaie chinoise, le renmibi, suivie de près par les 
marchés, sera maintenue "dans une fourchette raisonnable", a dit 
le Premier ministre. 
    "La Chine est une nation responsable et il n'y a pas de 
possibilité que nos taux d'intérêt se déprécient à long terme", 
a-t-il déclaré. 
    La restructuration de l'industrie chinoise, en 
surproduction, doit conduire à des millions de licenciements, 
mais Li Keqiang a déclaré que le gouvernement utiliserait des 
"outils de marché" pour créer de nouveaux emplois et compenser 
les coupes. 
    "Il y aura des difficultés à court terme sur le marché du 
travail si des compagnies font faillite mais le gouvernement 
doit aider à trouver des nouvelles opportunités d'emploi et à 
maintenir un niveau de vie de base. Le gouvernement central 
comme les gouvernements locaux ont déjà commencé à le faire", 
a-t-il déclaré. 
    Au niveau des réformes, Li Keqiang a promis d'alléger les 
taxes et procédures bureaucratiques pour les entreprises, 
ajoutant que le pays avait peu d'expérience dans le domaine, et 
que des difficultés étaient à attendre. 
    Li a réitéré la promesse réduire de 500 milliards de yuans 
(68,7 milliards d'euros) la fiscalité en 2016 et de promouvoir 
des réformes de la TVA. Il a ajouté que le gouvernement 
continuerait à réduire les excédents dans le secteur 
sidérurgique, du charbon et autres. 
    Saluant le faible endettement du pays, avec un ratio de 
dette sur PIB de l'ordre de 17%, le Premier ministre a estimé 
que l'économie chinoise était partie sur de bonnes bases en 
2016, en citant l'emploi et la consommation. 
    Le premier reste stable par rapport à l'année dernière en 
janvier-février, avec un taux de chômage autour de 5,1%, a dit 
le Premier ministre. 
    La consommation connaît elle une croissance à deux chiffres, 
a souligné le Premier ministre, ajoutant que les régions du 
centre et de l'Ouest présentaient encore un potentiel de 
développement. 
 
 (Sue-Lin Wong; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant