LGV Poitiers-Limoges : le Conseil d'Etat annule la déclaration d'utilité publique

le
4
LGV Poitiers-Limoges : le Conseil d'Etat annule la déclaration d'utilité publique
LGV Poitiers-Limoges : le Conseil d'Etat annule la déclaration d'utilité publique

Le Conseil d'État a annulé ce vendredi le décret datant de janvier 2015 et déclarant d'utilité publique la ligne à grande vitesse (LGV) Poitiers-Limoges. Dans un communiqué, le Conseil d'État estime que «l'évaluation économique et sociale, qui doit obligatoirement être réalisée pour ce type de projet, présentait des insuffisances (...) de nature à vicier la procédure d'adoption du décret». Il juge en outre que «les inconvénients du projet l'emportaient sur ses avantages, de sorte que le projet n'était pas d'utilité publique». 

Le Conseil d'État, qui a suivi l'avis du rapporteur public, avait été saisi par les opposants à la LGV qu'ils souhaitent voir abandonnée au profit d'une modernisation de la ligne existante Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT), pour laquelle État et SNCF vont déjà engager 1,5 milliard d'euros d'investissements. Les structures d'opposants à la LGV regroupent chacune plusieurs dizaines de collectivités, municipalités, collectifs et associations de riverains et usagers. 

Dans un communiqué sur Twitter, le secrétaire d'État aux Transports, à la Mer et à la Pêche, Alain Vidalies, indique que «le gouvernement prend acte de la décision du Conseil d'État». «Alain Vidalies réunira le 3 mai les élus concernés (les opposants et ceux, dont le maire de Limoges, favorables à la LGV) et prendra alors une décision sur l'avenir du projet». 

[#Communiqué] Décision du Conseil d'Etat sur le projet de LGV Poitiers - Limoges pic.twitter.com/JjoJAdU6AE— Alain Vidalies (@AVidalies) 15 avril 2016

Les travaux de la LGV Poitiers-Limoges avaient été déclarés le 11 janvier 2015 «d'utilité publique et urgents» dans un décret paru au Journal officiel, signé du Premier ministre, Manuel Valls, et de la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal. Mais le projet avait rencontré quelques déconvenues. En octobre 2014, un rapport de la Cour des comptes doutait, notamment, de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 12 mois

    Juppé envisage de réaliser la ligne Bordeaux Toulouse alors que l'enquête d'utilité publique conclut sur son inutilité : plus d'inconvénients que d'avantages et projet trop onéreux.

  • nestotor il y a 12 mois

    les chabichoux iront a limoges a dos de mulet, ils n'en seront que plus affinés mais les limougeaux ne connaitront plus le bonheur du chabichoux frais le matin a tremper dans le café, les pôvres

  • g.cado il y a 12 mois

    On fait les mêmes erreurs avec les lignes TGV qu'avec le plan Freycinet d'il y a plus de 100 ans où dans chaque commune les élus voulaient une gare. il faut avoir le courage politique de dire non aux élus locaux de tous bords.

  • je.valle il y a 12 mois

    Et un bug de + , un !