Lewis Hamilton, la F1 et le show dans la peau

le
0
Lewis Hamilton, ici à Austin au début du week-end, vient d'être sacré champion du monde de F1 pour la troisième fois de sa carrière.
Lewis Hamilton, ici à Austin au début du week-end, vient d'être sacré champion du monde de F1 pour la troisième fois de sa carrière.

Circuit de Sotchi (Russie), le dimanche 11 octobre. Une fois de plus, Lewis Hamilton a réglé la course dès les premiers tours, obligeant ses concurrents à se battre entre eux. L'Anglais, magistral, fait la course en tête et s'impose. Une fois sorti de son baquet, il explose de joie, demande à Vladimir Poutine comment ajuster sa chapka puis arrose joyeusement le président russe de champagne sur le podium. Un peu plus tard, il déboule en salle de presse avec une vingtaine de jeunes mannequins russes, le sourire aux lèvres. Après la démonstration en piste, place au show.

  

Karl Lagerfeld, Pharrell Williams et Rihanna

À 30 ans, Lewis Hamilton ? dont le salaire annuel est estimé à 30 millions d'euros ? s'amuse à courir le monde aussi vite que les Grands Prix. En juin, il est refoulé de la finale de Wimbledon pour une chemise au goût douteux. Un mois plus tard, il parade dans l'île caribéenne de La Barbade à un festival de rue avant de prendre la pose en septembre avec Karl Lagerfeld à la Fashion Week parisienne. Régulièrement, l'Anglais se rend dans le grand loft qu'il s'est offert à Miami. Hors du calendrier de la F1 et de ses obligations marketing, Lewis Hamilton est insaisissable.

Il multiplie les vols dans son jet privé et utilise les réseaux sociaux pour mettre en scène sa vie de milliardaire, entre ses vacances dans les Caraïbes, ses chiens Roscoe et Coco, ses amis du showbizz et sa nouvelle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant