Lévy a le soutien de Publicis malgré la fusion avortée

le
1
MAURICE LÉVY ASSURE CONSERVER LA CONFIANCE DU DIRECTOIRE DE PUBLICIS
MAURICE LÉVY ASSURE CONSERVER LA CONFIANCE DU DIRECTOIRE DE PUBLICIS

PARIS (Reuters) - Maurice Lévy, président du directoire de Publicis, a déclaré vendredi à Reuters qu'il conservait le soutien de son conseil de surveillance en dépit de l'échec du projet de fusion avec Omnicom, victime d'une lutte de pouvoir entre les deux groupes.

Les numéros deux et trois mondial de la publicité ont annoncé dans la nuit renoncer à leur projet de rapprochement de 35 milliards de dollars dévoilé en juillet dernier, qui devait se traduire par la création du premier groupe publicitaire mondial devant le britannique WPP.

"Ils (les membres du conseil) considèrent que nous avons géré les choses comme il le fallait. Ils soutiennent à 250% la décision", a-t-il dit lors d'un entretien par téléphone.

Ceux-ci se saisiront prochainement de la question de la succession de Maurice Lévy, le dirigeant emblématique de 72 ans, qui avait engagé des préparatifs pour se trouver un remplaçant avant que le projet de fusion ne bouleverse les plans.

"Le prochain dossier que prendra le conseil de surveillance - et le processus sera mis en ?uvre par le conseil bientôt - sera celui de la succession", a déclaré Maurice Lévy, ajoutant qu'il travaillerait de concert avec le conseil sur ce dossier.

La fusion, s'est heurtée à une lutte de pouvoirs entre les deux groupes qui avaient dit vouloir mener à bien une fusion entre égaux.

"Nous avions une fusion entre égaux, j'étais très attaché à ce concept et je n'étais pas prêt à céder sur ce point", a souligné Maurice Lévy. "Le sujet était le modèle et le concept Publicis que je ne voulais pas voir dilués".

(Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud, édité par Gilles Guillaume)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.mario3 le vendredi 9 mai 2014 à 11:38

    Raymond perd la main...