Levée de boucliers contre la gratuité de LCI

le
0
Les députés ont voté un amendement très controversé qui permet de faire évoluer le statut des chaînes payantes.

Les députés ont ouvert la boîte de Pandore. Avec la complicité embarrassée d'Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication et de Marcel Rogemont, le rapporteur du projet de loi sur l'«Indépendance de l'audiovisuel public», la représentation nationale a voté «nuitamment» l'amendement permettant au Conseil supérieur de l'audiovisuel de muter une chaîne du payant au gratuit. Ce qui restera comme «l'amendement LCI» a soulevé une levée de boucliers des patrons de la télévision à l'exception de ceux de TF1 et M6. Ces derniers militent en faveur de cet assouplissement législatif afin de pouvoir rendre gratuites LCI et Paris Première pour des raisons économiques.

Jusqu'à la veille du vote mercredi soir, les pouvoirs publics étaient contre. L'amendement présenté une première fois en commission des affaires culturelles le 16 juille...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant