Leslie Kaplan, lauréate du 15e Prix Wepler-Fondation La Poste

le
0

(AFP) - Le 15e Prix Wepler-Fondation La Poste a couronné lundi Leslie Kaplan pour Millefeuille (P.O.L), subtil portrait d'un vieil humaniste, ancien professeur de littérature, qui se débat avec la vie et la perspective de la mort, affrontant ses fantômes tel le Hamlet de Shakespeare.

La Mention spéciale du jury est revenue à Jakuta Alikavazovic pour "La blonde et le bunker" (L'Olivier).

Le Prix est doté par la Fondation La Poste de 10.000 euros et la mention spéciale de 3.000 euros.

Leslie Kaplan est née à New-York en 1943, elle a été élevée à Paris dans une famille américaine. Après ses études, elle a travaillé deux ans en usine et participé à mai 68. Elle a publié près d'une vingtaine de livres depuis 1983, dont "Louise, elle est folle" (P.O.L) en 2011.

"Millefeuille", ce n'est pas le gâteau mais le patronyme improbable d'un veuf, toujours séducteur: Jean-Pierre Millefeuille, "dépassé par ce monde qu'il ne comprend plus", explique Leslie Kaplan.

Le vieux professeur a une passion pour Shakespeare, la question shakespearienne de l'identité : "qu'est-ce que c'est un homme, quand il n'est plus roi ?" Ce qui peut se traduire de façon contemporaine par "qui est-on quand on n'a plus une place bien assignée dans la société ? Qu'est-ce que c'est qu'être un homme sans pouvoir ?".

C'est aussi un livre sur les rapports entre générations, la transmission. Millefeuille recherche le contact des jeunes mais leurs rapports ne sont pas très clairs. Son fils Jean, prof de dessin en banlieue, l'irrite. Il s'enthousiasme pour Léo, un apprenti écrivain qui quémande ses conseils, puis le déçoit. Il tente d'aider Loïc, un jeune paumé, le laisse tomber et sera hanté par son fantôme quand l'irrémédiable se produira.

Les rois, les pharaons, sont éternels. "Mais qui se souviendra de moi ?" Cette question le taraude. Alors Millefeuille s'effiloche, se désintègre...

Née en 1979, Jakuta Alikavazovic est une romancière française. Son livre Corps volatils (L'Olivier), en 2007, a remporté le Goncourt du premier roman.

Hommage au cinéma et au roman noir, La blonde et le bunker met en scène un trio classique, la femme fatale, l'époux et l'amant, dans un décor qui multiplie à l'infini trompe-l'oeil et faux-semblants.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant