Les Zurichois valident le «tourisme de la mort»

le
0
Une consultation populaire dans le canton suisse n'a pas mis fin, dimanche, à l'afflux d'étrangers candidats au suicide assisté.

Apparemment, le «tourisme de la mort» ne semble pas trop déranger les Zurichois. À une très large majorité, ils ont voté, dimanche, pour le maintien de l'aide au suicide, même pour des étrangers non-résidents dans la Confédération.

La première initiative populaire contre le «tourisme de la mort» visait à imposer une obligation de résidence d'au moins un an dans le canton aux personnes étrangères voulant bénéficier de l'aide au suicide. La seconde visait à demander une interdiction au niveau national de l'aide au suicide. Les deux motions contre l'aide au suicide, présentées par les partis conservateurs de l'Union démocratique fédérale (UDF) et du Parti évangélique (PEV), ont été balayées -à 78,4% pour la première, 84,5% pour la seconde- par les électeurs du canton zurichois, le plus peuplé de Suisse, qui a régulièrement accueilli ces dernières années des étrangers voulant mettre fin à leur existence. La participation s'est élevée à 33,6%.

Le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant