Les Zidane, un bon dimanche en famille.

le
0
Les Zidane, un bon dimanche en famille.
Les Zidane, un bon dimanche en famille.

Autorisé à rester sur son banc de touche, Zinédine Zidane a vécu un dimanche après-midi parfait : une victoire qui le rapproche un peu plus de la montée, une entrée en jeu du fiston Enzo et de solides certitudes dans son management.Dernière minute pour une première en carrière. Ce dimanche, les 2100 personnes qui ont rempli la tribune principale du stade Alfredo Di Stéfano de la Ciudad Real Madrid ont attendu le 89e tour de cadran pour se lever une troisième fois de leurs strapontins et se réchauffer dans un froid glacial. Après l'ouverture du score d'Alvaro et le but de la victoire de Burgui, la course du numéro 15 merengue de la zone d'échauffement jusqu'à son banc de touche a été acclamée. Plus qu'un golazo, les aficionados madridistas ont fêté la première entrée d'Enzo Zidane dans une rencontre professionnelle. En cinq minutes sur le pré, le fils de ZZ n'a touché que deux ballons, sali son short et profité d'une nouvelle victoire du Castilla. Promise à la lutte pour le maintien après un début de saison compliqué, la réserve madrilène n'est plus qu'à un point des playoffs suite à son succès sur l'UB Conquense (2-1). En soi, un dimanche réussi pour son coach, Zinédine Zidane, qui officie et vocifère toujours depuis sa guérite. Et ça devrait durer.
Une suspension suspendue
Dans un premier temps suspendu pour trois mois de banc de touche, "l'entraîneur adjoint" – son titre officiel dans l'organigramme de la Maison Blanche – ne devrait plus être inquiété. Après l'annonce de sa suspension par le juge du comité de compétition de la Fédération espagnole de football, Francisco Rubio, le Real Madrid n'a pas tardé à faire appel. Un appel auquel a répondu favorablement le TAD, le tribunal administratif du sport espagnol, le 31 octobre dernier. Selon toute vraisemblance, cet organe compétent devrait rendre un non-lieu. Bref, la fin d'une situation que l'intéressé imaginait inextricable. De fait, Zinédine Zidane est toujours le second entraîneur du Castilla et peut jouir des matchs de ses poulains depuis le banc de touche. La meilleure nouvelle possible pour une réserve qui a enfin trouvé son rythme de croisière. Depuis la sixième journée, elle affiche un bilan de cinq victoires et deux matchs nuls. Une série qui lui permet d'émarger à un point de la zone des playoffs, et à seulement trois unités du premier au classement.

Débarrassé pendant un temps de ses problèmes de diplôme, Zizou se concentre sur les prés. Un travail quotidien avec des jeunes pousses dont il s'accommode. La saison allant, il doit se plier aux contraintes d'une réserve : lorsque l'effectif de l'équipe...



Dernière minute pour une première en carrière. Ce dimanche, les 2100 personnes qui ont rempli la tribune principale du stade Alfredo Di Stéfano de la Ciudad Real Madrid ont attendu le 89e tour de cadran pour se lever une troisième fois de leurs strapontins et se réchauffer dans un froid glacial. Après l'ouverture du score d'Alvaro et le but de la victoire de Burgui, la course du numéro 15 merengue de la zone d'échauffement jusqu'à son banc de touche a été acclamée. Plus qu'un golazo, les aficionados madridistas ont fêté la première entrée d'Enzo Zidane dans une rencontre professionnelle. En cinq minutes sur le pré, le fils de ZZ n'a touché que deux ballons, sali son short et profité d'une nouvelle victoire du Castilla. Promise à la lutte pour le maintien après un début de saison compliqué, la réserve madrilène n'est plus qu'à un point des playoffs suite à son succès sur l'UB Conquense (2-1). En soi, un dimanche réussi pour son coach, Zinédine Zidane, qui officie et vocifère toujours depuis sa guérite. Et ça devrait durer.
Une suspension suspendue
Dans un premier temps suspendu pour trois mois de banc de touche, "l'entraîneur adjoint" – son titre officiel dans l'organigramme de la Maison Blanche – ne devrait plus être inquiété. Après l'annonce de sa suspension par le juge du comité de compétition de la Fédération espagnole de football, Francisco Rubio, le Real Madrid n'a pas tardé à faire appel. Un appel auquel a répondu favorablement le TAD, le tribunal administratif du sport espagnol, le 31 octobre dernier. Selon toute vraisemblance, cet organe compétent devrait rendre un non-lieu. Bref, la fin d'une situation que l'intéressé imaginait inextricable. De fait, Zinédine Zidane est toujours le second entraîneur du Castilla et peut jouir des matchs de ses poulains depuis le banc de touche. La meilleure nouvelle possible pour une réserve qui a enfin trouvé son rythme de croisière. Depuis la sixième journée, elle affiche un bilan de cinq victoires et deux matchs nuls. Une série qui lui permet d'émarger à un point de la zone des playoffs, et à seulement trois unités du premier au classement.

Débarrassé pendant un temps de ses problèmes de diplôme, Zizou se concentre sur les prés. Un travail quotidien avec des jeunes pousses dont il s'accommode. La saison allant, il doit se plier aux contraintes d'une réserve : lorsque l'effectif de l'équipe...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant