Les vrais faux sites d'information locale des militants identitaires

le
2
Capture du site infos-bordeaux.fr
Capture du site infos-bordeaux.fr

Ils s’appellent Infos Bordeaux, Rhône-Alpes Info ou Breizh Info. Déguisés en sites d’information « classiques », ce sont en réalité des relais de la propagande d’extrême droite.

« Trois nouveaux radars installés sur la rocade de Bordeaux » : le titre qui s’affiche en « une » du site « infos-bordeaux.fr », ne pose que peu question. Mais les autres articles mis en avant sur ce qui a tout l’air d’un site consacré à l’actualité bordelaise sont plus étranges : « Le local du Front national de nouveau vandalisé », « Des soldats d’Odin (milices d’extrême droite scandinaves [ndlr]) patrouillent dans les rues de Bordeaux », « Tentative d’incendie du futur centre de migrants », annonce d’une conférence d’Eric Zemmour…

Sur la page d’accueil d’Infos Bordeaux, on trouve dix occurrences du terme « migrant », mais pas une seule pour évoquer le classement de la ville en tête des cités les plus « branchées » selon le guide Lonely Planet, qui a pourtant fait la « une » de la presse locale.

Le phénomène est le même sur Breizh Info, un site qui dit traiter « de l’actualité bretonne et internationale », et qui affiche dès sa page d’accueil douze fois le terme « migrants » et huit fois celui d’« islam »…

On pourrait faire le même constat sur Rhône-Alpes Info, là encore un site censément neutre et consacré à l’actualité régionale, sur Nord Actu pour les Hauts-de-France, ou sur lengadoc info, son équivalent pour le Sud : autant de sites qui ressemblent à de petits portails d’information locale et n’annoncent jamais leurs réelles intentions, qui sont tout autres. Seul un mot peut mettre en garde, et encore faut-il en connaître le sens : tous ces sites d’apparence banale év...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.contan il y a 5 mois

    merci pour la censure...lol

  • g.joly1 il y a 5 mois

    La bonne vieille technique de l'extrême droite : avancer masqué. Pas très propre...