Les «vraies raisons» de la défection de la candidate FN venue de la gauche à Marseille

le
2
Après le départ du Front national de l'ex-ralliée du Front de gauche Anna Rosso-Roig, le député FN Gilbert Collard affirme qu'il n'est pas motivé par des «raisons idéologiques » mais reconnaît une rivalité entre le Rassemblement Bleu Marine et le FN local.

L'ancienne militante du Front de gauche Anna Rosso-Roig, ralliée au Front national depuis mai dernier, a annoncé lundi quitter le parti de Marine Le Pen pour cause de trop grande radicalité du FN dans la cité phocéenne. Stéphane Ravier, candidat FN à la mairie de Marseille pour les prochaines élections municipales, est directement visé. Sur Europe 1 mardi matin, Anna Rosso-Roig a critiqué Stéphane Ravier en affirmant qu'il avait «décidé de rester sur une ligne radicale». Elle a illustré sa remarque en prêtant certains propos au secrétaire départemental du FN, que l'intéressé dément avec force. Selon elle, Stéphane Ravier aurait dit après un règlement de comptes à Marseille: «Il y a encore eu un mort, ça fera...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 le mercredi 11 déc 2013 à 16:20

    si vous saviez le nombre de gens qui ne sont pas FN et qui tiennent ce genre de propos... C'est de l'humour noir teinté d'un peu de cynisme, comme de dire que le décès d'un ancien est bon pour la sécu et les régimes de retraite. Desproges, Coluche, revenez!

  • nayara10 le mardi 10 déc 2013 à 23:36

    GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...GAUCHE...DROITE...