Les vraies questions existentielles du football - épisode 8

le
0
Les vraies questions existentielles du football - épisode 8
Les vraies questions existentielles du football - épisode 8

Les questions les plus bêtes sont parfois, souvent, les meilleures. Sofoot.com a décidé, tous les semaines, de répondre à trois interrogations fondamentales de tout amoureux de la balle ronde et même des néophytes. Pas de discrimination, surtout pas en ce moment.

  • Comment ramène t-on les 3 points ?
    Si on écoute bien les discours d'avant-match, impossible d'échapper au sempiternel dialogue langue de bois : "Ils ont une bonne équipe, mais on a bien travaillé cette semaine. L'objectif, c'est bien évidemment de ramener les trois points pour sortir de notre mauvaise passe/continuer sur notre dynamique ". Reste à savoir comment les rapatrier à la maison. Etant donné que bien souvent, "plus vite on ramène des points, mieux c'est ", la piste de la soute du bus s'avère bancale, surtout qu'entre les sacs, les maillots et les plots, c'est souvent bondé. "Personne n'a vu mon sac les gars ? Maxime, tu prends les ballons s'il te plait". Et puis Knysna a prouvé que le bus n'était pas toujours sûr. Idem en cas de transport en avion, à cause notamment du vol 370 et du surcoût lié aux bagages supplémentaires en soute. Parce qu'on peut partir du principe que les trois points sont assez lourds et volumineux, étant donné qu'on a souvent besoin d'une équipe, ou d'un joueur très fort pour se les mettre dans la poche, et qu'ils décident bien souvent du destin d'une saison. Reste alors à se tourner vers les professionnels. Alain, coursier à vélo, a pour avantage de pouvoir slalomer entre les voitures : "C'est sûr que ca peut aller plus vite dans l'idée, surtout s'il y a des embouteillages. Après si c'est lourd, ça peut être vraiment galère. Et puis si on doit ramener un truc de Saint-Etienne à Lille, bonjour la ballade. On n'est pas Lance Armstrong non plus ". Rapé donc. Tablez donc plutôt sur les derniers esprits libres, compagnons des bandes grises d'auto, nat et dep, poètes de la nuit et de l'ennui, soldats aux volants : les routiers. Ou plutôt une routière, Sophie, dans le métier depuis 12 ans : "A condition d'y mettre le prix, on peut tout transporter, ou presque. Rien d'illégal hein. Par exemple, j'ai déjà ramené un camion entier de télé de Pologne. Faut juste faire attention à ne pas se faire braquer, ça arrive souvent avec les cargaisons précieuses". Toujours se méfier des braquages, au Vélodrome ou ailleurs.

  • A quoi sert le poteau de corner?
    Trop souvent dans l'histoire, l'importance du poteau de corner a été sous-estimée. "Déjà on ne dit pas poteaux de corners mais poteaux de coins "...




  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant