Les vraies questions existentielles du football - épisode 1

le
0
Les vraies questions existentielles du football - épisode 1
Les vraies questions existentielles du football - épisode 1

Les questions les plus bêtes sont parfois, souvent, les meilleures. Sofoot.com a décidé, tous les jeudis, de répondre à trois interrogations fondamentales de tout amoureux de la balle ronde et même des néophytes. Pas de discrimination, surtout pas en ce moment.

  • Comment cire t-on le banc ?
    Chaque semaine, il accueille des postérieurs. Des petits musclés, des gros galbés, des mollassons qui se négligent. Et nécessairement, il souffre. Soumis aux chocs et allers-retours des remplaçants, le banc de touche ne peut que subir l'érosion du temps. Pourtant, ceux qui s'emploient à lui ôter sa splendeur ne souhaitent que peu lui rendre de l'éclat : "Je ne viens pas pour cirer le banc" peut-on régulièrement entendre dans la bouche de ceux qui néanmoins, le rejoindront sans doute pour une durée indéterminée. Simple méthode Coué ou réel dégoût de la tâche. Pour Carla, femme de ménage à Paris, la solution est pourtant simple : "Si c'est du cuir, j'utilise du Breeze pour nettoyer et faire briller. Sur du plastique, mieux vaut du produit à vitres. Et pour le bois, la cire d'abeille donne de l'éclat. Toujours avec un chiffon hein ! Je travaille à l'ancienne". A variété de banc, variété de traitement. Toutefois, une interrogation subsiste quant à l'efficacité de ces cireurs, qui ne semblent pas disposer des bons outils pour mener à bien la tâche. Peu recommandé par les experts, le polyester qui compose la plupart des joggings irrite plus qu'il soigne. Mais alors pourquoi Luis Fernandez, à qui on attribue la paternité du cirage de banc depuis la Coupe du monde 1986, s'est-il évertué à populariser une action impossible ? Par nostalgie patronymique peut-être, ou plus certainement avec l'espoir de voir ses joueurs s'armer de chiffons au lieu de s'adonner aux bavardages intempestifs. Reste que la marmaille n'apprécie guère cette méthode de management basée sur le ménage. Dernière solution : demander aux équipementiers de fournir des joggings chiffonnés et arrosés de Breeze pour que le cirage se fasse naturellement. Un petit pas pour la mode, un grand pas pour l'entretien.

  • Une passe peut-elle être téléphonée ?
    C'est un classique des commentateurs de tous bords : une passe trop évidente, et donc bien souvent interceptée, est dite "téléphonée". Le terme ne se limite d'ailleurs pas au football : un amorti téléphoné, un shoot téléphoné, un cad-déb téléphoné, un Tsurikomi téléphoné La liste est longue : tout se téléphone. Mais dans les faits, cela vaut-il pour une passe ? "Cela dépend évidemment du forfait, éclaire...




  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant