"Les voyants sont au vert"

le
0
"Les voyants sont au vert"
"Les voyants sont au vert"

Cédric Carrasso avait quitté la saison 2016 avec un genou, le gauche, sous le bras. Durant sa convalescence, le portier bordelais nous a accueillis au Maroc pour faire le point sur son rapport à la blessure et à la rééducation. Mais pas que.


4 mois après ta blessure, tu commences toujours par faire des exercices de cardio et du renforcement musculaire. C'est ce qui se perd le plus vite, quand on se blesse longuement ?
Et ben... tu ne sais pas trop en fait. Quand tu te fais les croisés, selon le protocole, tu reprends la course après 3 mois d'arrêt, si tu te sens bien. Alors, oui, tu peux faire un peu de vélo entre temps, mais le vélo, ça ne compense jamais la course. La course, c'est la course. Dans mon cas personnel en tout cas, en temps normal, le cardio et le gainage sont deux données que je veux absolument avoir, dont je sens avoir vraiment besoin, pour me sentir bien.

Tu n'as ressenti aucune douleur dans ces moments de récupération ?
Aucune que je ne connaissais pas. Après, honnêtement, après ce genre de blessures, beaucoup dramatisent parce qu'à la moindre douleur, ils ont peur. C'est quelque chose que j'ai vachement de mal à quantifier chez les autres joueurs d'ailleurs. Quand je vois quelqu'un sortir parce qu'il a mal, je me demande toujours si cette douleur m'aurait fait sortir. Chacun pense et accepte la douleur différemment, je pense. Je sais que je peux travailler avec de la douleur, mais ce n'est pas nocif. Depuis que j'ai repris, que ce soit sur le vélo ou à la course, je n'ai ressenti aucune gêne. 3 mois et demi après l'opération, je recommençais la course par exemple, sans avoir mal. Ce qui est plutôt rare après ce genre d'interventions. J'ai plus ressenti la fatigue en fait. Mais comme je n'ai eu aucun contre temps dans ma rééducation - mon genou n'a jamais gonflé par exemple -, le problème de la fatigue s'est inconsciemment réglé.

Sans dire que t'es un vieux, le problème des années qui passent, dans le sport de haut niveau, tu le gères comment ?
Depuis 4 ans, je coupe de moins en moins entre les saisons. Quand t'es plus jeune, tu peux te permettre de couper vraiment. Même dans la vie de tous les jours, si tu te rappelles quand tu sortais à tes 20 ans, tu pouvais quand même aller bosser le lendemain. Même si t'étais…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant