Les vols de câbles électriques faiblement sanctionnés

le
0
Le secrétaire d'État aux Transports souhaite des peines dissuasives contre les voleurs.

En 2010, la SNCF a enregistré un record des vols de câbles de cuivre sur son réseau : cinquante par jour, soit trois plus qu'en 2008. Selon les calculs de l'entreprise ferroviaire, 350.000 minutes de retard ont ainsi été occasionnées sur le trafic national.

Préoccupé par ce constat, le secrétaire d'État aux Transports, Thierry Mariani, vient d'adresser un courrier au garde des Sceaux afin d'attirer son attention sur les «proportions inquiétantes» prises par ce fléau. «Il me paraît nécessaire que la réponse pénale soit adaptée à la gêne induite pour des milliers de voyageurs et pour la SNCF», explique-t-il.

Un voleur de câble encourt une peine de trois ans de prison et de 45.000 euros d'amende. La sanction peut être portée à cinq ans si le délit est commis en réunion ou s'il concerne un transport collectif. «D'après les informations qui m'ont été transmises par les entreprises gestionnaires, il semblerait cependant que les peines prononcées soient g

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant