Les voleurs de métaux traqués par des hélicoptères

le
0
Une convention va permettre à la SNCF de faire appel aux moyens aériens pour surveiller les voies ferrées et leurs abords.

Les voleurs de métaux vont désormais être traqués depuis le ciel. Selon nos informations, Jacques Mignaux, le directeur général de la gendarmerie nationale, et Jean-Jacques Henry, directeur de la sûreté à la SNCF, s'apprêtent à signer une convention visant à surveiller l'ensemble du réseau ferré métropolitain grâce à des patrouilles d'hélicoptères. Dès le début de 2011, les 56 appareils de la gendarmerie, dont une douzaine d'EC 145, vont pouvoir survoler les rails afin de détecter toute présence suspecte de prédateurs sur les voies et à leurs abords immédiats.

«Nos engins, qui volent à une vitesse d'environ 200 kilomètres-heure, offrent l'avantage de balayer un grand périmètre en un temps record, explique le colonel Patrice Bar, commandant en second du Groupement central des formations aériennes de la gendarmerie. Un puissant phare de recherche permet d'éclairer la superficie d'un stade de football à une hauteur de 300 mètres et une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant