Les viticulteurs du Beaujolais sonnent l'alarme

le
0
La production du vin du Beaujolais s'inquiète. Avec plus de 500 exploitations sur les 1 800 du vignoble qui sont en cessation de paiements, le coteau voit rouge.

Ce jeudi 15 novembre, c'est le coup d'envoi de la dégustation annuelle du beaujolais dans toute la France et au-delà des frontières de l'Hexagone. Sur le terrain, dans ce vignoble du nord de Lyon, les esprits sont nettement moins festifs. La très petite récolte historique avec des rendements deux fois moins élevés cette année - 26 hectolitres à l'hectare contre 52 habituellement -, risque d'être fatale à bon nombre de vignerons. «Actuellement, 500 exploitations sur les 1 800 que compte le Beaujolais sont en état de cessation de paiements. Elles ne peuvent honorer leurs dettes», confie, amer, au Figaro Robert Verger, président du Centre de gestion du département du Rhône, le CER 69. Il est aussi viticulteur en côte de Brouilly. «Cela fait des années que nous alertons les pouvoirs publics. Nos p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant