Les visas pour le Canada noyés dans la bureaucratie française

le
0

Au cours des prochaines semaines, des milliers de jeunes Français s'envoleront vers le Canada pour y travailler un an.

Vu du Canada, la bureaucratie française n'a guère changé depuis Courteline et son pamphlet Messieurs les ronds-de-cuir, écrit en 1893. Dernier exemple en date: l'affaire des visas. Au cours des prochaines semaines, des milliers de jeunes Français s'envoleront vers le Canada pour y travailler un an. Ils auraient en principe pu y rester deux ans, mais leurs visas ne seront valables qu'une année par la faute de l'administration française. Lors d'un voyage à Ottawa en mars 2013, Jean-Marc Ayrault avait souhaité négocier avec son homologue canadien, Stephen Harper, une hausse du nombre des visas de travail temporaires délivrés aux jeunes Français âgés de 18 à 35 ans, actuellement 14.000. Parmi les différentes catégories de visas, les plus prisés sont les 6 750. Permis vacances-travail (PVT) que le Canada accorde chaque année. Les Canadiens, peu ent...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant