Les violences en Tunisie ont fait au moins 35 morts

le
0
Ce bilan humain des émeutes durant le week-end est établi par la Fédération internationale des droits de l'homme à partir d'une liste nominative. Un responsable syndical parle même de 50 morts en trois jours dans la région de Kasserine.

Le bilan des violences en Tunisie ne cesse de s'alourdir. Pour l'heure, le nombre de morts dans les émeutes durant le week-end s'élève à au moins 35, a indiqué mardi la présidente de la Fédération internationale des ligues de droits de l'homme (FIDH), Souhayr Belhassen. Jusqu'ici, le gouvernement tunisien dénombrait 14 morts et Amnesty international en comptait 23.

Le chiffre de la FIDH «s'appuie sur une liste nominative», précise sa présidente, qui prévient que le nombre total de tués est encore plus important. «Ça tourne autour de la cinquantaine», évalue-t-elle sans toutefois disposer de données précises. Quant aux blessés, ils sont selon elle très nombreux: «On ne peut pas les compter».

Le bilan humain de la révolte sociale a tragiquement augmenté après les manifestations du week-end. L'agitation s'est alors déplacée à des villes côtières, Bizerte et Sousse, au coeur de la Tunisie touristique, explique Souhayr Belhassen. Trois localités du centre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant