Les violences en Centrafrique auraient fait 1000 morts

le
0
Deux importantes ONG, Amnesty International et Human Rights Watch (HRW), ont publié jeudi des rapports où elles s'inquiètent du cycle de violences qui affecte la Centrafrique.

Le cycle de violences et de vengeances qui ravage la Centrafrique depuis deux semaines pourrait avoir causé un millier de morts. Des «atrocités» qui auraient tendance à s'intensifier, selon un rapport Amnesty international publié jeudi.

Les anti-Balaka, lors de leur offensive du 5 décembre sur plusieurs quartiers de la capitale, ont conduit des opérations de porte-à-porte et tué jusqu'à 60 personnes, assure l'ONG. Les forces de l'ex-Séléka «ont mené des représailles à grande échelle contre les chrétiens, tuant près de 1000 hommes en deux jours et pillant systématiquement les maisons des civils», dénonce Amnesty. L'organisation renvoit dos à dos les différentes milices auxquelles elle impute tant des «exécutions extrajudiciaires, que des mutilations, des destructions volontaires d'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant